[interview] Le Pôle formation 58-89 : entretien avec Laure Mincheneau responsable du département Formation Continue et Insertion

Laure, comme tous les organismes de formation, Le Pôle Formation 58-89 est fortement impacté, par la situation actuelle. Quelles formations ont été suspendues ou repoussées ?

Seule une action de formation de demandeurs d’emploi était en cours sur la Nièvre lorsque le confinement a été instauré : la formation de soudeur. La continuité pédagogique est assurée en proposant aux stagiaires des modules à distance  (comme de la lecture de plan) ainsi que des exercices.

L’action de formation Usinage qui devait démarrer en avril a été repoussée et devrait démarrer en juin. Trois places sont encore disponibles pour cette formation (pour toute information contacter Laure Mincheneau L.MINCHENEAU@pole-formation.net 06.08.77.35.66)

Et en ce qui concerne l’apprentissage ?

Pour l’apprentissage (CAP, BAC PRO, BTS) la formation s’est poursuivie à distance. Depuis les annonces concernant le déconfinement, le Pôle Formation 58-89 prépare le retour progressif des apprentis.

En ce qui concerne l’enseignement supérieur (ingénieurs ITII avec l’ISAT), celui-ci s’est également poursuivi à distance.

Cette période reste celle du recrutement des futurs alternants (apprentis et contrats de professionnalisation). Des journées portes ouvertes virtuelles seront organisées entre le 4 et 7 mai (inscription sur demande, information à suivre sur notre page FaceBook) pour préparer la rentrée prochaine et renforcer ce qui est déjà en place (tout ce qui était réalisé en présentiel est maintenu à distance et notamment les entretiens). Le dispositif prépa-apprentissage sera également mobilisé pour accompagner les futurs apprentis.

Des entreprises font- elles appel au Pôle formation actuellement pour former ses salariés ?

Dans le cadre de la crise du Covid-19, l’État a renforcé le dispositif FNE Formation de manière temporaire et l’a doté de 500 millions d’euros au plan national, afin de répondre aux besoins des entreprises en activité partielle et qui voudraient mettre en œuvre des formations, bilans de compétences ou VAE.  Les critères d’éligibilité ont été étendus de façon à concerner un maximum d‘entreprises (pas de critère de taille), de typologie de salariés (pas de critère de qualification, à noter que les salariés en contrat d’apprentissage ou de professionnalisation ne sont pas concernés par le dispositif), et de domaine (tous les sujets seraient éligibles à l’exceptions des formations sécurité obligatoires). La prise en charge concernera 100% des coûts pédagogiques. Le dispositif serait orienté sur des formations plutôt courtes (1 à 5 jours), et principalement à distance.

Le Pôle Formation 58-89 travaille sur une offre adaptée et publiera prochainement son catalogue (à retrouver sur notre page LinkedIn ou FaceBook)

Pour en savoir plus sur le Pôle Formation 58-89 : site internet