[Interview] Reprendre ou créer son activité avec la Chambre des Métiers et de l’Artisanat

A l’occasion du stage tremplin création – reprise d’entreprise qui commencera le 27 mai prochain, nous avons demandé à Pierre BORY, chargé de développement économique à la Chambre des Métiers et de l’Artisanat, de nous en dire un peu plus sur le principe de ces stages.

Pouvez-vous nous présenter ce qu’est la Chambre des Métiers et de l’Artisanat ?

La Chambre de Métiers et de l’Artisanat est un établissement chargé d’accompagner et de défendre les intérêts des artisans et créateurs d’entreprises. Nous accompagnons tout d’abord les porteurs de projet sur l’ensemble des étapes de la création de l’idée à l’aboutissement du projet par le biais d’entretiens individualisés, d’études de projet et de formations. Une fois en activité, l’artisan peut également faire appel à nous à tout moment que ce soit pour des informations, un accompagnement au développement ou pour bénéficier d’informations par rapport à l’emploi d’un salarié ou d’un apprenti. Nous proposons également à tout cédant d’entreprise un accompagnement à la transmission par le biais de conseils et évaluations de fonds. La Chambre de Métiers assume également les missions régaliennes : l’enregistrement au registre des métiers et l’enregistrement des contrats d’apprentissage.

Dites-nous en quoi consistent les stages tremplin que nous organisez et depuis quand ils existent ?

Les Stages tremplin (anciennement appelés stages longs) existent depuis plus de 20 ans et consistent en une étude de projet détaillé avec des temps d’animation collective mais aussi des ateliers individualisés pour un total de 147h de formation sur un mois. Ce type de formation permet au porteur de projet qui souhaite créer ou reprendre une activité indépendante de bénéficier d’un accompagnement plus poussé que lors des stages courts. Le futur entrepreneur ressortira de ce stage avec toutes les informations nécessaires à la création/gestion d’entreprise. Le stage est composé de différents modules : un module juridique/fiscal/social, un module commercial et un module comptabilité/gestion de l’entreprise.

Quel est l’objectif de ces stages ?

La création d’une entreprise peut, bien souvent, être synonyme d’angoisse pour le porteur de projet. Va-t-il y avoir de la place pour moi sur le marché ciblé ? comme puis-je capter ma clientèle ? quels fournisseurs ? quel statut juridique choisir ? comme vais-je cotiser ? est-ce que mon entreprise sera rentable ? puis-je me lancer dans l’activité ? qu’elles sont mes obligations en tant qu’entrepreneur ?

Le but du stage tremplin est de répondre à l’ensemble de ces questions et de finaliser le projet de création/reprise des futurs entrepreneurs par le biais d’un dossier du créateur qui va permettre de :

  • Déterminer la forme juridique, le régime fiscal et social.
  • Élaborer une étude de marché commerciale et un plan de communication.
  • Construire un plan de financement et un prévisionnel (essentiel pour s’apercevoir de le rentabilité de l’activité et obtenir un financement).
  • Apprendre à gérer une entreprise.
  • Déterminer les aides auxquelles le porteur de projet peut prétendre.

Cette formation va donc permettre au futur créateur de démarrer son activité sereinement et d’avoir une vision d’ensemble et individualisé de sa gestion d’entreprise.

Le dernier objectif est de permettre à tous les stagiaires de se constituer un réseau d’entrepreneurs avec des problématiques similaires dès le début du stage.

A qui s’adressent-ils ?

Le stage Tremplin s’adresse à tout type de porteur de projet résidant dans la Nièvre, que ce soit pour une activité artisanale, commerciale, agricole ou libérale.

Quel type de projets vous rencontrez généralement ?

De par le fait que la CMA soit un établissement accompagnant les activités artisanales, la majorité des projets sont artisanaux. Mais une grande variété de projets sont représentés et les stages accueillent en moyenne 10 participants par sessions. Le but est de fournir à tout stagiaire un accompagnement individualisé et non pas une simple information collective. Lors du dernier stage tremplin à Cosne-Cours-sur-Loire nous avons accueilli des activités artisanales comme la reprise d’une boucherie, une activité de traiteur ou une activité de céramiste mais aussi des activités du commerce comme une reprise de la maison de la presse, la création de gîtes ou bien d’un café culturel.

Où ont-ils lieu et comment s’inscrit-on ?

En 2019 deux stages ont été programmés, celui de Cosne sur Loire s’est achevé début avril et le stage sur Nevers démarre à partir du lundi 27 mai et se termine le mercredi 26 juin. Pour s’inscrire ou demander un renseignement les porteurs de projet peuvent contacter directement la Chambre de Métiers et de l’Artisanat par téléphone au 03 86 71 80 60 ou par mail à mferraguti@artisanat-bourgogne.fr