Échanges autour de la réforme de la formation professionnelle.

C’est devant une centaine de personnes, organismes de formation et partenaires travaillant autour des problématiques des ressources humaines, qu’AGEFOS PME organisait une matinée d’information sur la future réforme de la formation professionnelle (dont les débats se tiennent en ce moment à l’Assemblée).

Il s’agissait d’abord de présenter, au travers de témoignages d’organismes de formation partenaires, le dispositif Mut’ OF. Ce dernier était une réponse suite à la précédente réforme de la formation professionnelle continue (mars 2014), en direction des organismes de formation soucieux d’en saisir rapidement les enjeux et les évolutions qu’elle apportait à leurs pratiques. L’objet était d’accompagner les professionnels, au travers de plusieurs modules, dans la digitalisation et le développement qualité de leur offre de formation et de les informer sur les opportunités futures.

En deuxième partie, les intervenants présentaient les principaux points de la réforme en cours qui ne font pas de doute. Car il reste tout de même un certain nombre d’incertitudes, le texte à l’étude actuellement faisant l’objet de nombreux amendements.

Voici une courte présentation non exhaustive des points soulevés. D’abord, ce nouveau texte de loi a l’ambition de dynamiser l’apprentissage en instaurant de nouveaux modes de financement (financement au contrat) et ainsi favoriser de nouveaux entrants sur le marché, car tous les organismes de formation pourront se positionner.

Ensuite, la modification du marché de formation sera une autre conséquence, avec le développement de la formation des demandeurs d’emploi. Cela entraînera un recentrage sur les formations certifiantes / qualifiantes, plus longues, et une contraction du marché « plan de formation » des entreprises, généralement plus courtes.

Assurément, la nouvelle mouture de la réforme nécessitera, elle aussi, d’accompagner les acteurs du secteur. C’est d’ailleurs ce qu’AGEFOS PME partageait à son auditoire : le travail d’information entrepris précédemment continuera.

Pour qu’après le Big-bang, chacun tourne dans le bon sens ?