publie le 21 janvier 2014

Formation

Trouver un financement

Ils témoignent

Isabelle a toujours voulu exercer le métier de coiffeuse. Ne trouvant pas de maître de stage, elle a renoncé à son projet et s’est orientée vers un CAP de vente. Après avoir travaillé dans le secteur de la vente pendant 15 ans, elle décide de revenir à son projet initial.

Elle contacte le Fongecif Bourgogne qui lui explique les modalités de prise en charge au titre du CIF-CDD, il lui recommande de rencontrer des professionnels du secteur concerné, à la suite de quoi elle effectue plusieurs stages de coiffure d’une durée totale de 3 semaines.

Sa demande a ensuite été acceptée par la commission d’examen des dossiers du FONGECIF , Isabelle a suivi la totalité du cursus de formation lui permettant l’obtention du CAP de coiffure, tout en percevant une rémunération versée par le Fongecif Bourgogne

Les modalités de financement d’une formation et l’éventualité d’une rémunération en tant que stagiaire de la formation professionnelle continue dépendent du statut du bénéficiaire.

Selon ce statut, vous vous adresserez aux services appropriés pour la mise en œuvre du dossier de financement et/ou d’inscription en stage.

Demandeur d’emploi


Il arrive, au cours d’une vie professionnelle, de connaître des périodes d’inactivité. Pour retrouver un emploi, il est parfois nécessaire d’évoluer ou de changer de métier. La formation est l’un des moyens prévus pour faciliter votre retour à l’emploi.

L’action de formation préalable au recrutement (AFPR)

La préparation opérationnelle à l’emploi (POE)

Les formations conventionnées

La validation des acquis de l’expérience

Le contrat de professionnalisation

Le contrat d’apprentissage

Agent public

Toute une palette d’outils est accessible aux salariés du secteur public pour se former, développer de nouvelles compétences, changer de fonction, préparer un concours, faire valider leur expérience.

Fonction publique d’Etat

Fonction publique hospitalière

Fonction publique territoriale

⇒En savoir plus ? Consultez service public.fr

Non salarié

Qu’il soit commerçant, membre d’une profession libérale et ou encore travailleur indépendant, chacun bénéficie du droit à la formation.Les modalités de mise en œuvre sont cependant différentes d’une profession à l’autre.

Les artisans

Ils peuvent suivre une formation liée à leur métier ou à leur activité. Ils ont le droit, dès lors qu’ils sont inscrits au répertoire des métiers, de faire une demande de financement pour suivre une formation.

Deux sources de financement : > Le FAFCEA (Fonds d’Assurance Formation des Chefs d’Entreprises Artisanales), pour suivre une formation liée au métier. > Le conseil de la formation de la Chambre Régionale des Métiers et de l’Artisanat, pour suivre une formation générale / transversale (ex : bureautique, langue, …).

Les commerçants, professions libérales et travailleurs indépendants

Ils bénéficient également du droit à la formation. Ces formations ont pour objectif de maintenir ou perfectionner le niveau de connaissance, de préparer à l’installation dans la profession, et leur promotion.

Les travailleurs indépendants, les membres des professions libérales et les commerçants, y compris ceux qui n’emploient aucun salarié, ainsi que leur conjoint collaborateur ou leur conjoint associé, bénéficient personnellement du droit à la formation professionnelle continue.

Ils doivent s’’adresser à l’organisme mutualisateur auquel le bénéficiaire verse ses contributions pour la formation.

>Association de Gestion du Financement de la Formation des Chefs d’Entreprises (AGEFICE)

>Fonds Interprofessionnel de la Formation des Professions Libérales (FIF PL)

>Fonds d’Assurance Formation des Professions Médicales (FAF-PM)

>Fonds d’assurance formation des organisations agricoles (VIVEA)